MES RÉPONSES À VOS QUESTIONS

VENDRE SES CRÉATIONS EN CONCEPT-STORE ? PARTIE 1

vendre ses créations en concept-store

Les concept-stores constituent une option privilégiée par de nombreux créateurs pour proposer leurs produits. Il faut l’avouer, ce moyen de vente offre pas mal d’avantages. Et si, vous aussi, vous en faisiez un écrin pour vos créations ?

C’est une expression qui revient souvent à nos oreilles : « concept store » … Mais à quoi fait-elle vraiment référence ? Pas facile de répondre à cette question, tellement l’on trouve de concept-stores différents ! Toutefois, une caractéristique revient systématiquement : les marques qui sont présentées dans ces boutiques partagent une part de leur ADN et cohabitent en harmonie. Elles peuvent donc appartenir à une même thématique, comme au sein la Maison Mathûvû (art de vivre au féminin) ou de Chic Mercredi (dédié aux enfants de 0 à 10 ans). Elles peuvent également être réunies suivant d’autres critères. Comme par exemple chez Hyppairs qui expose ainsi dans sa boutique des pièces « inspirées du voyage ». « J’ai pas mal voyagé et suis rentré avec une envie d’entreprendre en unissant toutes mes passions dans un même lieu », explique Aymeric Imberti, le fondateur d’Hyppairs.

HYPPAIRS
« J’ai pas mal voyagé et suis rentré avec une envie d’entreprendre en unissant toutes mes passions dans un même lieu. »
___

Aymeric Imberti

– Des lieux intimes et vivants

Lorsque l’on compare les concept-stores, on peut également observer que leurs propriétaires ont souhaité créer un lieu qui leur ressemble, intimement lié à des sujets importants pour eux. Chic Mercredi ne vend par exemple que des produits en accord avec son éthique, privilégiant les petites séries ou les savoir-faire locaux. Plus globalement, la volonté de proposer une ambiance chaleureuse et une décoration originale se retrouve d’un concept-store à l’autre. Certains d’entre eux ont même été conçus comme un véritable lieu de vie et de partage, comme le décrit Priscilla Otero-Duparcq, de Pause Création : « Depuis le départ, mon crédo est d’offrir un espace d’échange sur le thème de la création ! ». C’est pourquoi il est aujourd’hui fréquent de retrouver des activités annexes à la vente de produits dans les concept-stores, comme des possibilités de restauration, des ateliers, des événements…

PAUSE CRÉATION
« Depuis le départ, mon crédo est d’offrir un espace d’échange sur le thème de la création ! »
___

Priscilla Otero-Duparcq

– Créateur – concept-store : combo gagnant

Donner de la visibilité à sa marque constitue l’un des défis majeurs auxquels un créateur doit faire face. En exposant vos produits dans un espace physique, le concept-store répond en partie à cette problématique de visibilité. Cette visibilité est surtout qualitative : décoration soignée, collections à forte valeur ajoutée, gérant de concept-stores passionné et ultra-convaincu du produit étant donné qu’il l’a sélectionné… L’univers dans lequel pénètre votre potentiel futur client est agréable, recherché, avec une histoire. Autant de qualités qui se reflètent sur votre marque.

« Beaucoup de passants entrent dans la boutique grâce à ma vitrine. Je la renouvelle régulièrement pour la rendre la plus attractive possible », ajoute Florent Bérenger d’Heureux comme un prince. Car, pour un concept-store, exposer le travail de créateurs est aussi un gage de démarcation fort : il propose des produits exclusifs, que l’on ne voit pas partout.

La réciprocité est donc au cœur du duo créateur – concept-store. Cela se vérifie aussi par les dispositifs de communication déployés, où chacun donne de la visibilité à l’autre : site internet, newsletters et, plus que jamais, comptes sur les réseaux sociaux. Ce qui donne de la notoriété à l’un, en donne forcément un peu à l’autre. Alors pensez bien à vous interroger sur cette relation « donnant-donnant » avant de choisir la boutique où déposer vos créations.

HEUREUX COMME UN PRINCE
« Beaucoup de passants entrent dans la boutique grâce à ma vitrine. Je la renouvelle régulièrement pour la rendre la plus attractive possible. »
___

Florent Bérenger

 

– Proximité, praticité… rentabilité ?

Proposer vos produits en concept-store ne dispense bien évidemment pas de le faire également sur le net, c’est complémentaire. Mais grâce à la vente physique, vous misez sur le côté humain qui est de plus en plus recherché aujourd’hui. D’un côté, le client peut poser ses questions, essayer le produit, il se sent écouté. De l’autre, il peut faire des retours sur des achats déjà réalisés, des informations précieuses que le créateur ne récolte pas toujours via sa boutique en ligne.

C’est aussi un gain de temps considérable : la vente est réalisée par un tiers, donc plus besoin de colis et pas de présence exigée en magasin ! « Pour moi qui pars régulièrement en Afrique chercher du tissu, je suis soulagée de pouvoir vendre mes produits malgré mon absence », se réjouit Maud Setrakian, créatrice artisanale de bijoux, accessoires et déco en textiles africains (En Toute Maudestie).

concept-store Lyon créateur créatrice Maud En Toute Maudestie

EN TOUTE MAUDESTIE
« Pour moi qui pars régulièrement en Afrique chercher du tissu, je suis soulagée de pouvoir vendre mes produits malgré mon absence. »
___

Maud Setrakian

Bien sûr, il existe des contreparties : financières (le concept-store doit bien se rémunérer) et logistiques (le créateur est responsable du suivi de ses dépôts et de ses ventes). Comptez environ 25 à 55% du prix de vente pour la commission d’un concept-store, une contrepartie qui ne convient pas à toutes les créations c’est certain ! « Au lancement de ma marque So & Li, je recherchais des boutiques pour faire un peu de dépôt vente et je me suis très vite rendue compte que mon produit n’était pas adapté. Je perdais donc du temps et de l’argent », précise Emilie Chevalier-Cumet fondatrice des chaussettes So&Li et de Prune, atelier de création.

Crédits photo : couverture : Lauren Mancke sur UnsplashHyppairs : @marion_cz l Pause créationAlexia Domin Fassero l Heureux comme un prince l En Toute Maudestie
Un grand merci à tous les interviewés et à Marine Dubois pour la rédaction de cet article.


Vous avez déjà choisi vos moyens de vente mais avez du mal avec votre communication ?
Parlons-en ! Il y a des solutions à tout, il n’est jamais trop tôt ni trop tard.


Articles récents

giustina branding marque créateur graphiste

– Hello !

Moi c’est Giustina, Justine pour les intimes, révélatrice de marques créateur. J’ai à cœur d’accompagner les entrepreneurs créatifs dans la création et le développement de leur marque par la stratégie, le design et la diffusion.

Vous êtes prêt pour l’épanouissement de votre marque ?

– Rubriques du blog

– Portfolio